Le yoga, c’est comme marcher sur des nuages…

À quoi pensez-vous lorsqu’on vous dit le mots yoga? À des gens qui se plient en dix et qui ressemblent à des pretzels? À des gens qui s’assoient en Indien et qui chantent des sons « étranges » dont on ne comprends pas la signification? À la version moderne des hippies qui parlent de paix, d’amour et de liberté?

Quand j’ai commencé à pratiquer le yoga, je voyais dans cette discipline une activité physique qui me permettrait de gagner en souplesse, en force, en plus d’une occasion rêvée pour me détendre, relaxer… et pourquoi pas m’asseoir en indien et réciter quelques mantras. Je vous entends me dire : « Vous dites quoi, des mantras? » Oui, je vous comprends.

Je me souviens clairement de ma réaction intérieur la première fois où on m’a parlé du yoga comme une philosophie de vie : « Quoi? Essayez-vous de me dire que je peux faire du yoga en lavant la vaisselle? Ça ressemble à quoi? Je fais une salutation au soleil entre chacune des assiettes que je nettoie? » Vous comprendrez bien que je me moque un peu…de moi-même bien entendu. Toutefois, ce serait un mensonge de vous dire que j’avais saisit la profondeur de cette philosophie; une profondeur qu’il m’est encore difficile à vivre pleinement au quotidien et encore plus à expliquer.

Il y a une citation qui dit : « Le yoga est 1 % théorie et 99 % pratique. » Oui, il faut l’essayer, pratiquer, pratiquer et encore pratiquer pour arriver plonger et voir le fond de l’iceberg de cette discipline. Ainsi, il ne serait pas surprenant que même après la lecture de ces quelques lignes, vous soyez peu en mesure de ressentir et vivre intérieurement ce que j’essaie de vous expliquer rationnellement.

Au départ, je pratiquais le yoga une fois par semaine. J’aimais beaucoup cette sensation de légèreté et de calme que je ressentais à la fin de chacun de mes cours. J’avais à peine terminé que je serais retournée me coucher sur mon tapis. Vous aimeriez comprendre et vivre de façon éphémère cette sensation? Essayez la petite visualisation qui suit. AVERTISSEMENT : J’ai une très bonne imagination. Ne me jugez pas. Tout est une question de perception et de subjectivité. Et surtout, osez vous laisser aller.

Premièrement, fermez-vous les yeux (ok, prenez le temps de lire les lignes qui suivent et ensuite fermez-vous les yeux). Imaginez que vous êtes seul dans une avion en vol (à l’exception des pilotes, bien entendu). Vous regardez par la fenêtre. Le soleil est éclatant, le temps est clair et vous apercevez ces superbes nuages qui défilent doucement à quelques mètres en dessous de l’avion. On dirait un énorme tapis de boules de coton. Vous décidez d’aller explorer d’un peu plus près ce plancher volant. D’un pas assuré, vous vous dirigez vers la porte du côté de l’avion, l’ouvrez doucement et prenez quelques instants pour apprécier la chaleur du soleil qui vous touche la peau. Jamais l’air n’a été aussi pure. À proximité, vous voyez des oiseaux qui volent doucement, les ailes au ralenti, comme si le temps venait de s’arrêter. Vous déroulez une échelle, commencez à descendre, jusqu’à atteindre la dernière marche. Votre premier pied frôle soudainement cette grosse boule de ouates d’un blanc pure et ensuite votre deuxième. C’est à la fois dense et coussineux. Vous commencez à marcher, prenez de l’assurance, puis à courir. Plus vous avancez rapidement, plus vous avez l’impression de voler. On dirait marcher sur la lune. Arrivé au bout de ces nuages, vous décidez de vous asseoir pour regarder le soleil. Vous êtes abasourdi par ce paysage grandiose et vous vous dites qu’il n’y a pas de plus bel endroit. La chaleur vous transperce la peau, la vue est à couper le souffle. Tout est calme et paisible. Vous vous laissez submerger par l’énergie qui baigne dans l’air, par ce sentiment de liberté, et vous réalisez que vous pourriez rester à cet endroit pour l’éternité.

Wow! Quelle sensation, non? Si c’était possible, je pense qu’il n’y aurait pas de meilleur description pour vous partager comment je me sens suite à une séance de yoga… calme, complètement détendue, heureuse, sereine, l’esprit libéré, les pensées clair, le corps léger.

Et là, je vous entends me dire : « Comment est-il possible de se sentir de la sorte en faisant la vaisselle? ». Pour arriver à saisir et vivre cette réalité, il faut remonter à l’origine de cette pratique et comprendre le sens réel et traditionnelle de cette philosophie qu’est le yoga. Plusieurs individus associent yoga à des postures de toutes les sortes et même s’il est vrai que les postures font partie de cette pratique, elles ne constituent que la pointe de l’iceberg.

Prenons quelques lignes pour définir ce que veut dire le mot yoga. Provenant du mot sanskrit yuj, yoga signifie union. Union avec quoi? Avec vous-même, soit votre corps, votre souffle, votre mental, avec les autres, avec tout ce qui vous entoure. Les anciens yogis pensaient que l’humain devait maîtriser son corps, sa raison et son esprit pour qu’il soit en harmonie avec lui-même et son environnement.

Cette union, si courte soit le moment, est accessible à nous à tous les moments de notre journée et pas seulement lorsque nous sommes couchés sur un tapis de yoga. Ce moment où vous êtes à l’évier et frotter la vaisselle, comment le passez-vous? Pensez-vous aux tâches ménagères qu’il vous reste à faire? Pensez-vous à votre souper qui est après cuire dans le four? Pensez-vous à la pile de dossiers qui vous attends au bureau? Pensez-vous à votre horaire de la semaine, à l’éducation de vos enfants, à ce que vous aimeriez faire dans 10 ans, à vos prochaines vacances, à la pile de vêtements qui se trouve dans la sécheuse…? S.V.P. ARRÊTEZ!!!! Prenez le temps d’arrêter deux petites minutes. Donnez-vous ce cadeau. Vous est-il possible de faire le vide, de ne pas penser à toutes ces petites choses qui font de la vie moderne une existence qui passe à vive allure? Vous est-il possible de simplement vivre le moment, qu’il soit enrichissant, passionnant, triste, long, monotone, douloureux, joyeux, etc.? Prenez le temps de ressentir l’eau chaude dans laquelle vos doigts sont submergés, de vous souvenir du repas savoureux que vous venez de déguster, de réaliser la chaleur de la compagnie avec laquelle vous l’avez partagé. Prenez le temps de remercier ce moment, si minime soit-il, où vous n’avez rien d’autres à vous préoccuper que laver une assiette qui vous a servit la vie. Le yoga est la cessation de la fluctuation de la conscience. Que nous soyons dans une posture de yoga, entrain de courir, de manger ou encore entrain de laver la vaisselle, nous avons toujours le pouvoir d’arrêter ce tourbillon mental, entrer en contact avec nos ressentis physiques, observer nos pensées et essayer d’apporter un sens à cette expérience que nous sommes après vivre. La vie se passe lors de ces moments. Le présent est le seul moment qui vous est donné dont vous êtes certain.

Bien que le tapis de yoga soit encore un outil de prédilection permettant aux gens de se transporter sur ce gros tapis blanc dans le ciel, la pratique continue, consciente et authentique du yoga (et non seulement des postures) ne pourra faire autrement que de se frayer un chemin dans votre quotidien. Telles que les racines d’un arbre qui prennent tranquillement leur place parmi les cailloux et la terre, le yoga imprègnera tranquillement chacune des couches de qui vous êtes en passant par cette coquille externe qu’est le corps jusqu’au plus profonde vous-mêmes et viendra très certainement à transformer votre façon de voir la vie au quotidien. Peut-être à ce moment apprécierez-vous faire la vaisselle?

Une réponse sur « Comment faire du yoga en lavant la vaisselle? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s